Faites vos voeux !
Etherbrian
 
 
Richard Pak
 
Toute l'actualité de l'image Expositions virtuelles concoctées par BulBe... Propos d'artistes
Rechercher :
 

Rechercher
 
 
     
 



Index 
Index 
Index 
Index 
   

Retour à l'intro

Intimité
Dossier réalisé par Sandrine Derym et Mélanie Chardayre

 


Le Journal infime de Stéphane Ellias
L’intimité en images par Caroline Briel
Le Talk-show de Nicolas Frespech ou comment tout savoir sur ses amis
Les carnets de voyage de Max Pam
Dans les appartements des personnalités...
Les 365 jours de Stéphane 3 Carrés
Vie privée sur Internet

 

Sous l'oeil des webcams

Exhibitionnistes, les possesseurs de webcams le sont certainement. Et les internautes deviennent des voyeurs, forcément à la limite de l’indiscrétion. Les personnes qui se laissent filmer le font sciemment et ne laissent rien au hasard. Ainsi, l’intimité – parfois très poussée – de certains webcamers est observée à la loupe par de parfaits inconnus. Ce qui est singulier est qu’ils deviennent presque des amis intimes en affichant ainsi leur vie quotidienne.

Nicolas Thély est universitaire et travaille sur le thème des webcams. Il a publié en septembre 2002 sa thèse de doctorat en Esthétique et Science de l’Art sur la web-intimité. Son livre présente et analyse des sites où les webcams (ou plutôt les personnes filmées) sont les centres d’intérêt et les uniques attraits des sites. Il faut d’ailleurs distinguer les sites payants, souvent pornographiques, des sites d’amateurs.
À l’aide de ses observations sur ses manières de voir, de visiter les sites, Nicolas Thély révèle ses impressions d’internaute, fasciné par le quotidien et par la banalité des vies des webcamers. Il s’interroge sur l’attraction qu’exercent ces scènes pourtant souvent ennuyeuses.

Autour de quelques sites de référence, Nicolas Thély construit son argumentation en précisant que
« l’intime n’est pas le sujet des webcams, ce n’est que le contexte ». Effectivement, les webcams ne sont là que pour retransmettre des portraits filmés de personnes banales et étrangères. Mais ces vidéos peuvent être comparées à des journaux intimes, montrés à tous par le biais d’Internet. Comme le précise l’auteur de ce livre, le son est absent de ces scènes muettes et les gestes des protagonistes sont les uniques moyens de comprendre ce qu’il se passe.
Nicolas Thély se réfère également aux œuvres de Nam Jun Paik, Matthieu Laurette et autres artistes contemporains. Il précise que « à aucun moment dans la rubrique FAQ (Frequently Asked Questions) de leurs sites Internet, ils [les webcamers] ne prétendent faire quelque chose d’artistique : le seul talent qu’ils souhaitent mettre en avant est leur capacité de programmeur de site internet. Leurs pratiques se situent donc délibérément en dehors du champ de l’art. »

Au cours de la lecture de ce livre, je me suis précipitée vers les sites désignés par Nicolas Thély… et j’ai fait connaissance avec Corrie et Rickert, Ashley et Chris, Shannon, Sandrine et les autres. De quoi devenir une accro de la webcam !


Nicolas Thély
Vu à la Webcam (essai sur la web-intimité)
Editions Les Presses du réel, 2002
Prix : 10 euros.


M.C.

 

Le Journal infime de Stéphane Ellias
L’intimité en images par Caroline Briel
Le Talk-show de Nicolas Frespech ou comment tout savoir sur ses amis
Les carnets de voyage de Max Pam
Dans les appartements des personnalités...
Les 365 jours de Stéphane 3 Carrés
Vie privée sur Internet
 
  Tous droits réservés • Bulbe 2002 - 2018