Faites vos voeux !
Etherbrian
 
 
Richard Pak
 
Toute l'actualité de l'image Expositions virtuelles concoctées par BulBe... Propos d'artistes
Rechercher :
 

Rechercher
 
 
     
 



Index 
Index 
Index 
Index 
   

Retour à l'intro

À table !
Dossier réalisé par Sandrine Derym et Mélanie Chardayre

 


La nourriture au service de l'art : 3 formules au choix
Mise en bouche par les étudiants de l’ESAD
Variations autour du frigo
Faire ripaille avec Marc Brétillot
Cerise sur le gâteau : la photo culinaire selon Alain Gelberger
Bouquet de gourmandises par Caroline Briel

 

Farandole de recettes par Véronique Ellena

Véronique Ellena aime revisiter le quotidien. D’une manière souvent ludique, elle met en scène des figurants - ses propres amis la plupart du temps - dans de petites histoires racontées en quelques photos aux tonalités des années 70 (pull-overs rouges, carrelages noirs et blancs sont souvent de la partie). Il lui était donc tout naturel d’aborder le thème des recettes de cuisine qu’elle formule sous forme de triptyques avec, à l’appui, les différentes phases de préparation. Retour sur ce travail qu’elle s’est amusée à effectuer dans les années 80.


















Comment êtes-vous devenue photographe ?
Je suis devenue photographe quand j’étais élève aux Beaux-Arts de Nancy en 1985. Je voulais raconter des histoires et la photographie m’a paru, à ce moment là, la manière la plus appropriée pour le faire.
Alors, j’ai par exemple réalisé une série de romans-photos, qui décrivait les personnalités, les vies et les amours de Jean-Marc et Nathalie.

Pourquoi avoir fait un travail sur les recettes de cuisine ?
Je voulais parler de la place de la nourriture et du repas dans la vie. Le repas est un moment clé dans le quotidien de tous, je pense qu’il est un puissant révélateur des émotions latentes.
Je me suis inspirée des recettes filmées que l’on trouve en dernière page de magazines comme Femme Actuelle par exemple. Les recettes filmées s’attachent à distinguer l’essentiel de l’accessoire, ce qui m’ébahit. Il s’agit en effet de montrer le moment crucial de chaque étape concernant la recette. J’aime cette sacralisation.

Pourquoi avoir choisi de mettre en forme les recettes en triptyques ?
Je voulais raconter une histoire. Le triptyque induit une narration, il souligne la notion du temps qui est passé.

Quelles recettes aimez-vous préparer?
Les lasagnes, les îles Flottantes, les éclairs au chocolat...

Votre menu idéal ?
À la maison :
Entrée : crêpe au jambon,
Plat : crêpe au f1ord et sucre,
Dessert : crêpe à la crème de marron, au sirop d’érable, au Nutella…
Au restaurant :
Je n’en n’ai pas, mais le Chariot des desserts est une proposition que j’aime particulièrement découvrir sur une carte.

Vos projets à venir ?
Il s’agit d’un projet sur les souvenirs d’enfance qui va se présenter sous la forme d’un diaporama sonore. Dans l’enfance, chaque souvenir marquant est une expérience indélébile, une leçon de vie et je cherche à rassembler ces expériences.

Referez-vous un travail sur la nourriture ?
Ça, je ne sais pas.



 

La nourriture au service de l'art : 3 formules au choix
Mise en bouche par les étudiants de l’ESAD
Variations autour du frigo
Faire ripaille avec Marc Brétillot
Cerise sur le gâteau : la photo culinaire selon Alain Gelberger
Bouquet de gourmandises par Caroline Briel
 
  Tous droits réservés • Bulbe 2002 - 2020