Faites vos voeux !
Etherbrian
Adolescents !
 Adolescents !
 
 
Toute l'actualité de l'image Expositions virtuelles concoctées par BulBe... Sujets divers
Rechercher :
 

Rechercher
 
 
       


retour à l'index
retour à l'index
retour à l'index
 

Jours incertains
Éric Larrayadieu
par Bernard Utudjian

Cette photographie, issue de la série "Jours incertains" m'a semblé être celle qui serait d'office sur le carton d'invitation pour l'exposition de Éric Larrayadieu à la galerie il y a deux ans. Elle résume tout le travail qu'Éric a fait autour de cette série. Elle est mystérieuse et générique à la fois. Cet homme semble commun, il parait s'ennuyer, attendre, espérer...

En tant que spectateur, je me suis questionné sur la raison de la nuit, du mur - monument que l'on devine derrière lui, qui me fait penser à l'Ile cimetière de Venise. Il y a aussi les lumières des lampadaires, on pense à une route, une place, Éric Larrayadieu a cadré, voire "construit" cette scène de telle façon qu'il nous cache toute l'origine du lieu et du personnage, mais il est l'artiste, et le spectateur réagit justement en fonction de ce que l'artiste lui donne à voir, on accepte la règle. Et puis il y a ce tableau sur tissu étonnant par son sujet, sa taille, son joli "cadre". Enfin le regard de l'homme et sa main qui semble tenir le tableau et soutenir son visage. Bref, il y a dans cette simple photographie autant de choses à dire que pour un tableau du XVème siècle. C'est peut-être cela ce que l'on attend d'une oeuvre d'art, elle nous révèle une émotion personnelle et nous interroge sur l'univers qui nous entoure. C'est aussi ce qui justifie pour moi une bonne photographie : quand j'oublie le support, et ne fais plus de distinction entre peinture et photographie.

Bernard Utudjian, directeur de la galerie Polaris.

 


 
  Tous droits réservés • Bulbe 2002 - 2017